Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Suivez-nous

cursus musiques classiques

en partenariat avec l’Université Toulouse — Jean Jaurès, le CRR de Toulouse, Toulouse Guitare, Piano aux Jacobins et l’Orchestre National du Capitole de Toulouse

organisation des études

Le cursus comprend 1350 heures de formation réparties sur 3 ans et organisées en unités d’enseignement (UE). L’obtention du diplôme est soumise à l’acquisition de 180 crédits (ECTS), capitalisables et transférables partout en Europe.

UE.1 / Pratique musicale

  • perfectionnement instrumental ou vocal
  • pratiques collectives (orchestre ou chœur)
  • lecture du répertoire ou mus. chambre
  • improvisation
  • masterclass de pratique instrumentale ou vocale

UE.2 / Culture musicale

  • analyse
  • écriture
  • histoire de la musique
  • formation musicale (si besoin)

UE.3 / Compétences transversales et professionnalisantes

  • méthodologie: préparation à la vie professionnelle
  • projet artistique personnel
  • mises en situation professionnelles
  • stages en milieu professionnel avec notamment, en fonction des options, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Chambre de Toulouse, le Théâtre du Capitole, les festivals Toulouse les Orgues, Passe ton Bach d’abord, les Siestes Électroniques, Éole, le concours Toulouse Mélodie Française… Ces stages portent sur les modalités de la pratique professionnelle sur scène et en coulisses (simulation d’audition, répétitions, concerts, enregistrement, régie, administration, communication).

si inscrit à la licence :

  • langue vivante (ou autre cours optionnel)
  • informatique (examen C2i).

ateliers/stages

Des formateurs invités viennent compléter la formation dans le cadre de stages, de workshops transdisciplinaires (musique, danse et arts plastiques) et d’ateliers sur des aspects spécifiques, dont notamment :

  • la posture et la prévention des blessures chez les musiciens
  • la préparation mentale aux performances
  • la présence scénique et la prise de parole en public
  • les musiques anciennes et contemporaines
  • l’analyse du mouvement
  • le droit du travail, les droits d’auteur et statuts des musiciens interprètes
  • la conception de projets artistiques dans le cadre de manifestations culturelles et festivals (Les Siestes Électroniques, Passe ton Bach d’Abord, Toulouse les Orgues, Jazz in Marciac, Avant-Mardi réseau des musiques actuelles, Music’Halle…).

dispositifs d’enseignements

Différents temps pédagogiques sont proposés:

  • cours individuels,
  • cours collectifs,
  • masterclass,
  • workshops et ateliers partagés avec les options art, design, design graphique et l’unité danse,
  • stages et projets à l’extérieur (concerts/propositions publiques).

les ensembles de l’institut

  • l’Orchestre à Cordes Supérieur de Toulouse (OCST), placé sous la direction artistique de Gilles Colliard. La saison de concert de cet ensemble s’élabore en étroite collaboration avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse. L’OCST est composé de musiciens inscrits en 3e cycle ou en perfectionnement au CRR de Toulouse et d’étudiants en DNSPM à l’isdaT. Il propose à ces étudiants de travailler dans les conditions proches de celles que leur réserve la vie professionnelle: répétitions intensives sur quelques séances et prestations en autonomie sans chef d’orchestre.
  • isdaTus, chœur de l’isdaT, placé sous la direction de Rolandas Muleika, propose à ses étudiants d’explorer des répertoires pour chœurs a capella allant de ceux du Moyen Âge jusqu’à la création d’œuvres contemporaines.

isdaTus lors du spectacle de clôture des JPO de l’isdaT, mars 2018

la césure

En application du décret n°2018-372 du 18 mai 2018, l’isdaT permet à ses étudiant·es de bénéficier d’une période dite « de césure ». Cette période permet à l’étudiant·e de suspendre temporairement et volontairement ses études dans le but d’acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d’accueil, en France ou à l’étranger.

La césure peut prendre 4 formes :

  • une formation dans un domaine différent de la formation d’inscription d’origine,
  • une expérience en milieu professionnel,
  • un engagement de service civique,
  • un projet de création d’activité en qualité d’étudiant·e-entrepreneur·e.

La césure s’étend sur une durée d’un an et coïncide toujours avec le début de l’année scolaire. Elle concerne les étudiant·es régulièrement inscrit·es à l’isdaT, en cours de cursus. Elle est accessible à l’issue de la 1re année ou entre la 2e et la 3e année, sous réserve de l’obtention des 60 crédits annuels.

L’étudiant·e en fait la demande sous la forme d’une lettre de motivation adressée au directeur général entre le 15 mars et le 31 mars. L’avis du directeur général se fait après consultation de l’équipe pédagogique et notamment de la directrice des études et de la conseillère aux études. Il se prononce et motive par écrit l’acceptation ou le refus du projet de césure de l’étudiant·e dans un délai de 2 mois après réception de la demande. En cas d’avis favorable, un contrat de césure type est signé entre l’isdaT et l’étudiant·e, qui stipule les conditions d’organisation et de déroulement de cette période. L’étudiant·e admis·e en année de césure s’inscrit administrativement à l’isdaT et s’acquitte des droits d’inscription correspondants.

professeurs d’instrument

violon : Nathalie Descamps, Carole Bruère-Garbarg
alto : Juliette Gil-Perraud
violoncelle : Antoine Foucher, Sarah Iancu
contrebasse : Damien-Loup Vergne
guitare : Benoît Albert + Rémi Jousselme, en partenariat avec Thibaut Garcia et la Saison Toulouse Guitare
percussions : Thibault Buchaillet + Laurence Meisterlin + Émilien Prodhomme
harpe : Sébastien Horrer + Fabrice Pierre (en masterclass)
orgue : Stéphane Bois
improvisation orgue : Philippe Lefèbvre
clavecin : Yasuko Uyama-Bouvard
piano : Irène Blondel + Laurent Molines, en partenariat avec Bertrand Chamayou et le festival Piano aux Jacobins
piano-accompagnement : Éloise Urbain + Christophe Larrieu
chantSophie Koch + Didier Laclau Barrère
flûte traversière : Sandrine Tilly + Claude Roubichou
hautbois / cor anglais : Gabrielle Zaneboni
clarinette : David Minetti
basson : Estelle Richard + Marion Lefort + Anne-Sophie Frémy
trompette : Hugo Blacher + René-Gilles Rousselot
corJacques Deleplancque + Hervé Lupano
trombone : Daniel Lassalle + David Locqueneux + Fabien Dornic
tuba : Sylvain Picard
saxophone : Philippe Lecocq + Hugo Schmitt
direction d’orchestre : Sabrie Bekirova
musique de chambre : Yannick Callier.

 


La mention + signifie que ces professeurs travaillent en binôme.


Cliquez sur le nom de l’instrument pour retrouver la biographie des professeurs.