Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Suivez-nous

cursus musiques actuelles amplifiées

en partenariat avec les SMAC (scènes de musiques actuelles) de la région Occitanie, Music’Halle — l’École des musiques vivaces et l’Université Toulouse — Jean Jaurès

Le cursus des musiques actuelles amplifiées fait peau neuve : projet artistique personnel et ouverture vers les autres disciplines de l’institut, technique instrumentale, interprétation, composition, improvisation balisent le cursus. Le champ des musiques actuelles est extrêmement vaste, c’est pourquoi il n’y a aucune limite stylistique dans la formation proposée par l’isdaT.

5 axes de formation

  • la technique instrumentale
  • l’interprétation
  • la polyvalence : déchiffrage, arrangement, composition, improvisation, studio, expression écrite et orale
  • la singularité de chacun, au niveau individuel et au sein d’un groupe
  • la cohérence du propos.

Ces axes essentiels nécessitent un travail régulier et approfondi pour parvenir d’un côté à l’autonomie, et de l’autre, à une meilleure expression de soi.

organisation des études

Le cursus comprend 1350 heures de formation réparties sur 3 ans et organisées en unités d’enseignement (UE). L’obtention du diplôme est soumise à l’acquisition de 180 crédits (ECTS), capitalisables et transférables partout en Europe.

UE.1 / Pratique musicale

  • perfectionnement instrumental
  • atelier autour du répertoire éclectique et contrasté
  • atelier d’improvisation/interaction
  • cours d’instrument complémentaire
  • technique vocale et posture
  • chœur

UE.2 / Culture musicale

  • composition/arrangement
  • analyse des musiques actuelles
  • histoire (musique actuelle, jazz, ethnomusicologie ou de différentes époques de la musique classique)
  • technologie musicale et acoustique

UE.3 / Compétences transversales et professionnalisantes

  • cours de méthodologie «préparation à la vie professionnelle»
  • MAO (production d’un document sonore)
  • stages et rencontres avec les praticiens (artistes, diffuseurs, etc.)
  • résidence et création d’un projet artistique autonome.

dispositifs d’enseignements

Quel que soit le cursus choisi, différents temps pédagogiques sont proposés:

  • cours individuels,
  • cours collectifs,
  • masterclasses,
  • workshops et ateliers partagés avec l’unité danse et le département beaux-arts,
  • stages et projets à l’extérieur (concerts / propositions publiques).

ateliers/stages

Des formateurs invités viennent compléter la formation dans le cadre de stages, de workshops transdisciplinaires (musique, danse et arts plastiques) et d’ateliers sur des aspects spécifiques, dont notamment :

  • la posture et la prévention des blessures chez les musiciens
  • la préparation mentale aux performances
  • la présence scénique et la prise de parole en public
  • les musiques anciennes et contemporaines
  • l’analyse du mouvement
  • le droit du travail, les droits d’auteur et statuts des musiciens interprètes
  • la conception de projets artistiques dans le cadre de manifestations culturelles et festivals (Les Siestes Électroniques, Jazz in Marciac, Octopus réseau des musiques actuelles, Music’Halle…).

la césure

En application du décret n°2018-372 du 18 mai 2018, l’isdaT permet à ses étudiant·es de bénéficier d’une période dite « de césure ». Cette période permet à l’étudiant·e de suspendre temporairement et volontairement ses études dans le but d’acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d’accueil, en France ou à l’étranger.

La césure peut prendre 4 formes :

  • une formation dans un domaine différent de la formation d’inscription d’origine,
  • une expérience en milieu professionnel,
  • un engagement de service civique,
  • un projet de création d’activité en qualité d’étudiant·e-entrepreneur·e.

La césure s’étend sur une durée d’un an et coïncide toujours avec le début de l’année scolaire. Elle concerne les étudiant·es régulièrement inscrit·es à l’isdaT, en cours de cursus. Elle est accessible à l’issue de la 1re année ou entre la 2e et la 3e année, sous réserve de l’obtention des 60 crédits annuels.

L’étudiant·e en fait la demande sous la forme d’une lettre de motivation adressée au directeur général entre le 15 mars et le 31 mars. L’avis du directeur général se fait après consultation de l’équipe pédagogique et notamment de la directrice des études et de la conseillère aux études. Il se prononce et motive par écrit l’acceptation ou le refus du projet de césure de l’étudiant·e dans un délai de 2 mois après réception de la demande. En cas d’avis favorable, un contrat de césure type est signé entre l’isdaT et l’étudiant·e, qui stipule les conditions d’organisation et de déroulement de cette période. L’étudiant·e admis·e en année de césure s’inscrit administrativement à l’isdaT et s’acquitte des droits d’inscription correspondants.

professeurs

L’équipe enseignante est constituée d’artistes et de professeurs de l’isdaT, de Music’ Halle et de l’Université Toulouse — Jean Jaurès.
Professeur coordinateur: David Haudrechy.

 


Cliquez sur le nom du professeur pour retrouver sa biographie (à venir).