Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Follow us

Hors les murs

isdaT

Larrarium — Genius Loci

du 12 au 16 avril 2021

lectures, workshops

conférence et workshop avec Marie-Charlotte Calafat
musée Calbet, Grisolles

Workshop ouvert à 14 étudiant·es en année 4 option design graphique, dans le cadre de l’atelier Genius Loci.

Conférence introduisant l’évolution des Musées d’art et traditions populaires et de leur politique d’acquisition.

À travers les enseignes, affiches, plaques émaillées, éléments de signalétique, décors… qu’ils conservent, les Musées d’art et tradition populaire (ATP) apparaissent comme des lieux de conservation directs ou indirects du graphisme.

En parallèle d’autres lieux de conservation du design graphique (les musées d’art, de design ou d’art décoratif, le Cnap, le Signe…) qui s’attachent aux figures importantes de l’art et du design, les ATP conservent une communication visuelle quotidienne et populaire. Leurs fonds ressemblent à un joyeux bazar dont les collections hétéroclites sont souvent faites de dons et d’intérêts individuels ou associatifs. Leurs objets ont en commun d’avoir éveiller le sentiment de devoir être gardés et montrés, mais, surtout d’être de là. Ils constituent les indices écologiques d’un alentour plus ou moins défini.

À partir des années 30, une mise en réseau de ces musées de terroir accompagne l’émergence du Musée national d’art et tradition populaire. Au-delà de sa fonction d’enregistrement et de conservation de la culture populaire pré-industrielle, le MNATP, comme son héritier le Mucem, poursuit une politique d’acquisition nationale, consciente et contemporaine .

Qu’en est-il dans les musées régionaux et quelle serait aujourd’hui une collecte graphique contemporaine à Grisolles ?


Diplômée de l’École du Louvre et d’un master Métiers des arts et de la culture à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, Marie-Charlotte Calafat travaille au Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) de Marseille en tant qu’adjointe du département des collections et des ressources documentaires. Elle est responsable du pôle documentaire et du secteur histoire du musée. Après avoir été en charge de la coordination des chantiers des collections du musée en vue de leur transfert depuis l’ancien Musée des Arts et Traditions Populaires à Paris vers les nouvelles réserves du Mucem, elle assure des co-commissariats d’expositions (en cours ou a venir : Document bilingue (juillet-novembre 2017), Roman-Photo (décembre-avril 2017), Georges-Henri Riviere (novembre 2017-mars 2018). Elle fait partie du comité de rédaction de la revue Techniques&Culture.

  • Linkedin isdat