Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Dans les murs

isdaT spectacle vivant

Technique classique, Nina Vallon

vendredi 29 janv. 2016

stages

9h-12h et 13h-14h30
studios de danse du CRR, 12 place Saint-Pierre, Toulouse
Stage réservé aux étudiants en DE danse classique années 1 et 2

L’accent sera mis sur la musicalité et la recherche d’une coordination propre à chaque danseur plutôt que sur la forme. L’objectif est de comprendre comment utiliser la technique classique au profit des danseurs classiques ou contemporains et de s’adapter à leurs besoins en gardant l’essence de la technique classique.

Née à Genève en 1983, Nina Vallon se forme au Ballet Junior de Genève et rejoint D.A.N.C.E. en 2005. Elle travaille avec des chorégraphes et artistes tels que Angelin Preljocaj, Wayne McGregor, William Forsythe, Frédéric Flamand, Lucinda Childs, Fabrice Mazliah, Foofwa d’Imobilité, Thierry De Mey, Christian Ziegler, Lutz Gregor, Prue Lang, Vanessa Le Mat, Ioannis Mandafounis, Aoife McAtamney, Raman Zaya, Gabi Schillig, Anouk van Dijk, Anka Schmid, Alias Compagnie et The Forsythe Company.

Depuis 10 ans, elle tourne à l’échelle internationale comme interprète et pour présenter son travail chorégraphique, créant autant des pièces pour plateau que pour l’espace muséal. Basée à Francfort entre 2007 et 2014, elle se consacre également à la mise en place de structures pour le soutien et le développement de la scène indépendante. Elle fonde en 2009, en collaboration avec Norbert Pape et Kristina Veit, ID_Frankfurt / Independent Dance et le ROUGH CUTS Festival, ainsi que Projekt Troja (2011), un projet qui introduit la danse hors des contextes théâtraux conventionnels et enfin le centre chorégraphique Z-Zentrum en 2012.  Elle assumera jusque fin 2013 la co-direction de ces différents projets.

Nina Vallon vit aujourd’hui à Toulouse et travaille comme intervenante auprès du Centre de Développement Chorégraphique et du CRR.

  • Linkedin isdat

Aparté au CDC avec les danseurs d'Extensions, photographie © Pierre Ricci.