Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Dans les murs

isdaT spectacle vivant

Spectacle de l’unité danse

mercredi 10 mai 2017

événements

20h — Auditorium Saint-Pierre des Cuisines, Toulouse
entrée libre

✘ On The Last Counterpoint
Chorégraphie de Nina Vallon, interprétée par les étudiants de DE 2e année danse classique.
Le propos de cette création interroge le rapport musique et danse et la déstructuration des codes de la danse classique inspirée de la méthode de création de William Forsythe.

✘ Who cares
Interprété par les étudiants de DE danse classique 1re et 2e année dans le cadre d’une reprise de répertoire dirigée par Barbara Schwarz.
Extrait de la pièce créée par George Balanchine en 1970 pour le New York City Ballet au New York State Center, Lincoln Center.

✘ Paysages électriques
Création chorégraphique et musicale instantanée interprétée par les étudiants de DE danse contemporaine 1re année et les étudiants de 1re année de l’IFMI.
La rencontre de la danse et de la musique se fait à partir de l’improvisation. L’écoute sensible réciproque, auditive et visuelle, étant le dénominateur commun à tous. Le questionnement autour des points de rencontre entre les deux langages influence les partis-pris pour créer un espace d’ondes acoustiques et électriques dans lequel se déploient les corps.

✘ Dialogues
Création chorégraphique et musicale instantanée interprétée par les étudiants de DE danse jazz 1re année et les étudiants en DNSPM.
Cette pièce est le résultat d’un atelier de technique d’improvisation en musique et en danse dirigé par Nadine Hernu et David Haudrechy. C’est un lieu de rencontre entre musiciens et danseurs pour favoriser le dialogue entre les disciplines à partir de leurs fondamentaux pour aboutir à une écriture instantanée commune.

✘ Bachjazz
Création chorégraphique de Patrice Paoli, interprétée par les étudiants de DE danse jazz 1re et 2e année de l’isdaT.

  • Linkedin isdat

Spectacle d’ouverture des Journées Portes Ouvertes de l’isdaT © Franck Alix, mars 2017