Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Dans les murs

isdaT beaux-arts

Mireia Sallarès

mercredi 6 avr. 2016

conférences

conférence mercredi 6 avril 2016 à 18h — amphi A
+ intervention dans Forum et Mise en espace jeudi 7 avril 2016

Mireia Sallarès est diplômée de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Barcelone (1997) et a étudié le cinéma et la vidéo à The New School et à la Film & Video Arts de New-York (2001-2003). Elle travaille actuellement en tant que réalisatrice indépendante de documentaires et constitue un fonds documentaired’entretiens d’artiste en collaboration avec le MACBA. Elle vit entre Barcelone et d’autres villes à l’international dans lesquelles elle développe ses projets de recherche artistique.

La condition des étrangers est une thématique importante dans son travail. « La vie qui a été vécue est véritablement extraordinaire, elle devrait être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO » : les travaux de Mireia Sallarès rassemblent une pluralité d’histoires individuelles racontées à la première personne, faisant référence à des thématiques telles que la violence, la mort, le sexe, la légalité ou la vérité. Ainsi, l’artiste érige des monuments collectifs qui intègrent la singularité de chaque expérience avec laquelle elle questionne le caractère univoque des appareils de construction des discours dominants de notre société.

Elle a exposé récemment, entre autres, au Musée Carrillo Gil (Mexico), à la America’s society (New-York), à l’Organisation Nelson Garrido (Caracas), au Centre culturel
de Montehermoso (Vitoria, Espagne), au Círculo de Bellas Artes et à la Casa Encendida (Madrid), au centre d’art contemporain de Laznia (Gdansk, Pologne), à la galerie Image (Aarhus, Danemark), au centre OK (Linz, Autriche), et à la Chapelle de Barcelone.

  • Linkedin isdat

Le camion de Zahia, conversations après le paradis perdu, Mireia Sallarès, 2002-2005. Photographie Marti Gasull.