Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Suivez-nous

Hors les murs

isdaT beaux-arts

Lo(s)t in transition, YA+K

du 28 au 30 nov. 2018

workshops

restitution vendredi 7 décembre 2018

responsables du projet

Nathalie Bruyère, avec Sandra Aubry, Jean-Marc Evezard, Michel Gary, Dominique Le Ray, Sandra Lorenzi. Studio Communs, deuxième cycle.

Lo(s)T in transition est le titre du parcours sur le lot organisé pour 2019, par le collectif YA+K et par Martine Michard, directrice de la Maison des arts Georges & Claude Pompidou à Cajarc (46).

La proposition faite aux étudiants de design en années 4 & 5 inscrits dans le Studio Communs est de répondre à la question de la transition. Organisée sous la forme d’un dialogue théorique et pratique à partir du bien commun qu’est la rivière du Lot, la première session de travail fin octobre a été initiée autour d’un écrit sur la question de la transition communiquée en amont aux étudiants et suivie d’une immersion. La première immersion a donné l’occasion de prendre pied dans le territoire et dans des discussions avec le collectif YA+K.

Ces trois jours ancreront ainsi le travail d’observation par une étude de situations d’un territoire et un lieu précis entre les mots, le temps, les représentations, les distances, les savoir-faire et les savoirs techniques, que nous pourrions nommer « écoumène », mais aussi par la compréhension des différents capitaux inscrits dans la vallée (social, culturel, infrastructurel, etc.).

Toutes les données collectées collectivement sont organisées et analysées pour que lors de la deuxième session le dessin d’un observatoire mobile sur la rivière du Lot soit projeté et maquetté. L’observatoire devra être un élément actif qui permettra de comprendre le territoire. Les étudiants devront identifier les données à relever de manière simple permettant de structurer leurs projets personnels inscrits vers la projection de l’usage commun entre les habitants, les touristes, etc. La transition soutenable s’inscrit dans un rapport au milieu et à l’écologie à travers le symbolique et les savoir-faire et savoirs techniques. L’imaginaire des projets ancrera la valeur des différents artefacts constituant les éléments de vos cadres de vie en identifiant et questionnant le rapport entre économie sociale et solidaire, économie collaborative et économie contributive. Toutes les propositions et projections seront imaginées à partir d’un faisceau (droit d’auteur, creative communs, brevets) de protection des capitaux industriels, les savoir-faire, les données personnelles et les contributions des créateurs pour mettre en place une projection d’un commun entre toutes les parties prenantes autour de la protection qu’est le bien « la rivière du Lot ». Le deuxième workshop sera donc l’occasion de vérifier sur le terrain les hypothèses avant la restitution du 7 décembre auprès des commissaires d’exposition, les étudiants structureront leurs points de vue théorique et pratique ainsi dans une relation de débat face à la transition pour construire leurs projets collectifs (observatoire flottant) et individuels (utilisation des données relevées par l’observatoire).


Étienne Delprat est co-fondateur de YA+K, qui investit l’espace public à la fois comme support d’action mais également comme objet de réflexion. Il en fait le lieu d’une théorie en acte en produisant et expérimentant des architectures actives et agissantes engageant pensée critique et action sociale et culturelle. Développant des projets entre objets et processus, au croisement des disciplines (urbanisme, art et design) et des formats, il interroge les capacités de l’architecture — comme pratique, processus et production — à expérimenter et construire collectivement de nouvelles configurations spatiales et politiques.

  • Linkedin isdat

Saint-Cirq-Lapopie en hiver © C. Novello