Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Suivez-nous

Dans les murs

Danser, un espace de liberté et de création dans le milieu carcéral

lundi 22 mars 2021

conférences

de 16h à 17h30 ⏤ plateau-média de l’isdaT
Évènement à huis clos, diffusion en live et en replay sur notre chaîne YouTube

intervenant·es

  • Jalila Bouanini, coordinatrice socioculturelle du SPIP — Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, Montauban.
  • Claire Jenny, chorégraphe, Cie Point Virgule.
  • Mostafa Ahbourrou, chorégraphe, Cie Ô Hazart.

En lien avec sa programmation, La Place de la Danse — CDCN Toulouse Occitanie propose un cycle de conférences organisé en partenariat avec l’isdaT. Ces conférences abordent des thématiques liées à l’enseignement de spécialité art danse série littéraire, à la formation des danseurs et danseuses du CDCN et de l’isdaT. Le cycle de conférences est ouvert à toute personne voulant découvrir la danse ou approfondir ses connaissances dans le champ chorégraphique.


Quels enjeux pour l’art chorégraphique dans un espace de privation de liberté ? Comment appréhender ce paradoxe ? Comment sont conduits ces ateliers/créations, quelles spécificités ?

Nous approcherons ces questionnements et les réflexions qui en découlent du point de vue de l’institution avec Jalila Bouani, coordinatrice socioculturelle au Service pénitentiaire d’insertion et de probation, et de celui des artistes, avec des retours d’expérience d’ateliers menés par la chorégraphe Claire Jenny sur différents territoires depuis plus de 25 ans et le témoignage du chorégraphe Mostafa Ahbourrou suite à des ateliers menés à la maison d’arrêt de Montauban.


Claire Jenny place sa démarche artistique dans tous les contextes : les pièces, les ateliers de pratique avec les amateur·rice·s et les différents temps de rencontres avec les publics (répétitions publiques, conférences, débats). Cette démarche est portée par la transmission de la saveur, des valeurs, de la pensée, de la pratique et des œuvres de l’art de la danse. En 2009, elle publie Chairs incarcérées : une exploration de la danse en prison, ouvrage coécrit avec Sylvie Frigon, professeure en criminologie de l’Université d’Ottawa. Depuis, elle collabore régulièrement avec cette chercheuse dans le cadre de projets à destination d’étudiant·es en sciences sociales ou d’ouvrages littéraires qui explorent les apports de la danse contemporaine en prison et de la prison sur la danse.

Mostafa Ahbourrou, artiste marocain installé à Toulouse depuis 2011, mène de front son travail d’interprète pour de nombreux·euses chorégraphes, signe ses propres créations chorégraphiques tout en ayant une attention particulière à la question de la transmission avec différents publics, des quartiers au milieu carcéral. En 2019-2020, La Place de la Danse a accompagné son projet d’atelier avec les détenus de la maison d’arrêt de Montauban.

 

  • Linkedin isdat

Atelier de Claire Jenny au Centre pénitentiaire de Reau, janvier 2020 © Patrick Berger