Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Suivez-nous

Boîte à habiter, Franco Raggi

Invité par Nathalie Bruyère (mars 2014)

Le workshop propose une création expérimentale sur le thème de l’aménagement intérieur et ses extensions.


Les fonctions primaires liées à la vie quotidienne dans des espaces individuels ou collectif, demandent des instruments et des objets basiques capables de suggérer des noyaux fonctionnels et spatiaux sur lesquels viennent se construire les actions et le projet.

Chaque objet d’aménagement implique des rapports univoques avec le corps qui utilise les espaces qu’il occupe et les fonctions qui en découlent. Si on prend en considération les termes : action, usage, aménagement, nous pouvons, partant d’éléments simples proposer des actions « perturbatrices » comme : syncrétisme, multiplication et variante, construction, contraction, superposition, combinaisons inappropriées.

Le but du travail est celui de proposer une expérimentation libre à travers ces actions de « perturbations » sur l’objet et l’aménagement basique en cherchant de produire des « mutations » d’aménagement body-oriented, capable de créer des situations spatiales, des perceptions et des usages imprévus.

Sur les formes primaire de l’habiter, nous pouvons observer :

  • Position-ergonomie et leurs variantes,
  • Action-objectifs fonctionnels du vivre quotidien
  • Instrument-solution techniques topologique.

Si par exemple, nous prenons une chaise, nous pouvons la doubler de manière spectaculaire et obtenir un objet pour deux personnes assises, qui n’ont pas de rapport entre elles (seulement, le contact sur la partie du dos). Si nous collons les deux chaises, nous obtenons un rapport latéral et si nous les mettons l’une à côté de l’autre en inversé, nous avons une assise pour des conversations sans contact… et vice-versa.

travaux

Victoire Souviron & Clémentine Guichard
Après le crash

Après le crash est un espace de lecture proposant à l’individu de s’installer à l’extérieur ou à l’intérieur, selon ses envies, de manière à profiter pleinement du moment. Assis ou couché, c’est lui qui choisit. Dans cet habitacle la nature semble avoir pris le dessus sur l’utilisation de la chaise quotidienne. Comme une extrusion perturbée, le crash effraye de l’extérieur mais rassure de l’intérieur. Il offre à l’utilisateur une possibilité d’isolement tout en gardant un œil sur l’extérieur.

Workshop avec Franco Raggi , isdaT Toulouse Workshop avec Franco Raggi , isdaT Toulouse

Antoine Belot & Théo Lacroix
Table paysage

Les étudiants ont choisi des standards de fonctions telles que l’assise et la table afin de créer un dispositif singulier. Celui-ci propose une expérience nouvelle, s’asseoir dans un jeux de regards autour d’un paysage, symbolisé par l’horizontalité d’une surface. Ceci afin de perturber le rapport que nous entretenons avec les objets, leurs fonctions, et la notion d’échelle.

Workshop avec Franco Raggi , isdaT Toulouse

Diane Manuel & Lina Benani
‹S› LONGUE

Espace de détente à l’abri du soleil, où l’on peut s’allonger ou s’asseoir. C’est un mobilier qui s’adapte à des espaces extérieurs, tels que le jardin ou la terrasse. Il contient en plus un espace de rangement dans la partie basse.

Workshop avec Franco Raggi , isdaT Toulouse

Marion Molinier & Sinem Sahi
‹UP› CHAIR ‹UP›

À partir du terme syncrétisme, les étudiants se sont penchés sur l’idée de fusion. Ils ont réalisé un banco-échellistico-assise.

Workshop avec Franco Raggi , isdaT ToulousePhotographie d’ensemble © isdaT, 2014.