Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Suivez-nous

Camille Platevoet

Du patrimoine au potentiel, lieu dit Henne-Morte, "co-design"

« Henne-Morte », territoire rural et sylvicole voué à la désertification se transforme à partir de la mise en valeur de ses ressources et de son patrimoine (un moulin, des bois, des habitants).

Ce projet de transformation passe par la mise en place de projets collaboratifs et participatifs. Le design s’est construit dans le même temps que l’idée de progrès et de modernité. Cela c’est traduit par une recherche perpétuelle de nouveaux territoires. Le projet de la Henne-Morte commence ainsi. En identifiant les ressources de ce territoire telles que l’eau et le bois, notre démarche tend à développer une petite unité de production raisonnée et re-territorialisée.

Le processus de production d’énergie hydroélectrique et de transformation du bois est étudié sur les mesures du territoire de la vallée du Gers et de la région Grand Sud. En se donnant pour objectif la réactivation d’un territoire, il est ici question de rendre visible la densité du maillage économique et culturel dans lequel s’insère le hameau de la Henne-Morte et son activité. Parce que pré-existant, ce dispositif de production énergétique (moulin à eau), écologique (forêt), économique (production de bois) et culturel (design de mobilier) tend à ériger des passerelles et des échanges afin d’établir une organisation/plateforme. L’expérience et la pratique (amateurs et professionnels) sont au cœur du projet de la Henne Morte devenant lieu social d’échange, tel un épicentre des transformations. Il est fondamental dans notre démarche, à partir des réflexions menées sur le co-design et les projets collaboratifs, que la méthode s’établisse à l’initiative « de » et « avec » l’usager ou l’habitant. Ceci afin d’identifier, d’intégrer et de mutualiser les différentes connaissances, compétences et autres savoir-faire des co-auteurs présents sur le territoire.

Ce projet de design regroupe donc différents interlocuteurs et par là même différents langages. Cela présuppose une ingénierie de projet transdisciplinaire qui articule plusieurs méthodes de conception et de fabrication : liées à l’hydroélectricité (gestion et production de l’énergie nécessaire), à l’industrie de la filière bois (gestion et transformation de la matière première), à l’artisanat (fabrication et diffusion de la production) dans des dimensions techniques, sociales, économiques et politiques de notre époque. En effet l’enjeu de cette démarche réside dans les choix et les associations des modèles de fabrications pour réussir à composer une stratégie de production singulière à l’idée d’écosystème qui rend chaque projet particulier.

Schéma du principe semi-industriel de production territoriale © Camille Platevoet

Du patrimoine au potentiel © Camille Platevoet

Carte de Cassini, inventaire des moulins, 1779

Du patrimoine au potentiel © Camille Platevoet