Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Dans les murs

isdaT beaux-arts

Vers une architecture du livre. L’aventure Zodiaque au cœur de la modernité graphique
Olivier Deloignon

mercredi 7 déc. 2016

lectures

18h — amphi A, isdaT beaux-arts

Les Cahiers de l’atelier du Cœur meurtry sont l’organe « officiel » d’un atelier de création contemporaine fondé en 1948 par un disciple d’Albert Gleizes, Angelico Surchamp1. La revue est la prolongation théorique et graphique de la production picturale de l’atelier du Cœur meurtry. L’atelier s’inscrit de plain pied dans la querelle de l’art sacré. C’est une revue qui “[…] met en contact vivant avec un effort plastique vivant2 ”.

Pour le Cœur meurtry cela passe par un nécessaire dépoussiérage “à coups de ciseaux” de l’esthétique « pour parfumeurs ou pour cartes postales sentimentales3 » qui hante les ouvrages de piété illustrés et par un travail de pédagogie graphique, typographique et iconographique moderniste. Si le goût du public est détestable, il faut épurer son regard en le réhabituant à la pureté de la ligne et du plan.

Ce sera la collection d’ouvrages sur l’architecture romane : Zodiaque. La ligne éditoriale choisie est simple, il ne suffit pas de réformer les idées et les principes qui gouvernent la création, il faut opérer un retour à une harmonie générale du texte et des images, du graphisme et de la typographie qui soit visible à l’œil. Cette révolution moderniste dans un univers, le livre à vocation religieuse, n’apparait pas dans un contexte complètement neutre et se poursuit sur différents supports malgré les nombreux obstacles rencontrés. La conférence va présenter quelques aspects de la production des éditions issues de ces considérations esthétiques et tenter de les restituer dans leur environnement historique.

Olivier Deloignon est professeur d’histoire visuelle à la Haute École des Arts du Rhin. Docteur en histoire du livre et de la typographie, il est Directeur du laboratoire De Traits et d’esprit, chercheur à l’EA 3400 Arche et maître de conférence en orthotypographie et ingénierie éditoriale à l’Université de Strasbourg.

Graphiste éditorial, directeur artistique, conseiller scientifique pour le film L’Énigme Gutenberg (Arte GEIE, 2017). Commissaire d’expositions, consultant et expert auprès de nombreuses institutions sur les questions du livre, de l’édition, de l’image imprimée…

Thèmes de recherches : Histoire de la typographie, du livre et de ses pratiques, de l’édition, de la gravure, de l’illustration livresque, de la propagande imprimée à l’époque moderne et contemporaine.

1. Au sein de la communauté bénédictine de l’abbaye Sainte-Marie de la Pierre qui Vire.
2. P. III, Zodiaque, n° 3-4, L’Étrange aventure d’Autun, juil. 1951.
3. Selon l’expression de l’historien d’art Raymond Regamey cité par F. Caussé, La revue “L’Art sacré”. Le débat en France sur l’art et la religion (1945 – 1954), Paris, 2010, p. 27.

  • Linkedin isdat