Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Dans les murs

isdaT

Transformation, Cie Labkine

mardi 19 déc. 2017

events

Journée de présentation obligatoire pour les étudiants participants au workshop Transformation (fév. 2018)
de 9h à 18h — palais des arts, isdaT beaux-arts

Ouvert à 10 étudiants du département beaux-arts et 10 étudiants du département spectacle vivant.

La compagnie Labkine travaille autour du répertoire noté en cinétographie Laban de la danse, système d’écriture et d’analyse pour le mouvement inventé par Rudolf Laban en 1928, dessinateur, danseur et chorégraphe.

Son projet de création en 2016, HAS BEEN, porté par la danseuse et chorégraphe Valéria Giuga et l’auteur contemporain Jean-Michel Espitallier, interroge la question de la désuétude des esthétiques et des époques à travers le répertoire de la danse contemporaine du XXe siècle. Qu’est-ce que ces danses d’antan racontent de l’homme d’aujourd’hui ?

Sur l’ensemble du XXe siècle et jusqu’à la création contemporaine, nous proposons aux étudiants d’observer un processus de longue transformation au travers d’un choix d’œuvres qui nous semblent à la fois oubliées aujourd’hui et témoins des époques passées. Nous souhaitons travailler avec les étudiants sur cette notion de “transformation” et de “forme” pour créer une installation/performance conjointement pensée, réalisée voire performée, par les étudiants plasticiens, danseurs et musiciens.

Nous analyserons des corps, des référents esthétiques, des codes, des modes singuliers d’écriture d’antan… Que fait-on aujourd’hui de ces esthétiques ? Quelle trace ont-elles laissée ? Comment cette matière peut-elle interroger et nourrir nos démarches artistiques contemporaines ?

Parallèlement à cette recherche sur le corps, les étudiants pourront appliquer et déplacer les mêmes notions de forme et de transformation au texte et à la musique, grâce aux interventions de Jean-Michel Estpitalier et Roméo Agid, et aux arts plastiques avec Christophe Berdaguer et/ou Marie Péjus.

Ces croisements entre la partition chorégraphique, musicale et le texte autour d’une (ou plusieurs) œuvre·s réfèrente·s seront les supports des étudiants dans les différentes disciplines, pour imaginer une installation commune, dans laquelle le corps sera le sujet.

intervenants de la journée de préparation et du workshop :

  • Valeria Giuga, danseuse, chorégraphe, notatrice Laban ;
  • Jean-Michel Espitallier, auteur ;
  • Roméo Agid, musicien, théoricien de la musique, notateur Laban et danseur ;
  • Christophe Bergaguer et/ou Marie Péjus, artistes ;
  • Sylvain Rifflet, saxophoniste, clarinettiste et compositeur.

 

  • Linkedin isdat

Photographie © Nikolaz le Coq