Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Follow us

Hors les murs

isdaT spectacle vivant

L’isdaT invite Mangabey [atelier]

mardi 17 sept. 2019

seminars

de 13h30 à 16h30 — Amphithéâtre le Gai Savoir, Université Toulouse — Jean Jaurès
Entrée libre dans la limite des places disponibles.


1999 — 2009 — 2019 : une rétrospective de 30 ans de musiques électroniques sur Toulouse

Dans le cadre de la saison anniversaire des 25 ans d’enseignement supérieur public musique et danse à l’institut supérieur des arts de Toulouse, l’isdaT invite le producteur et DJ toulousain Mangabey à ouvrir les pratiques musicales de ses étudiants classiques aux musiques électroniques. Atelier d’initiation et conférences sur l’histoire de la musique électronique, résidence de création artistique seront le préalable d’un concert exceptionnel organisé le 7 novembre au Rex à Toulouse.

En collaboration avec Gilles Andriamampianina de 86’VISION, l’isdaT propose aux étudiants musiciens d’explorer les origines de la musique électronique et son influence sur la scène toulousaine au travers des trois dernières décennies.

Démocratisée par la sortie d’ovnis musicaux tel que The Man-Machine du groupe allemand Kraftwerk en 1978 et façonnée par les expérimentations d’une génération de jeunes producteurs issus de Detroit et Chicago dans les années 80, la musique électronique et ses innombrables sous genres est passée de son statut de mouvement underground à un véritable chapitre majeur de l’histoire de la musique contemporaine. 

Son caractère universel, libre et éclectique lui permet de servir de pont social et musical entre les générations. En constante évolution depuis ses débuts, la musique électronique possède un terrain propice à l’innovation et à l’expérimentation. Elle ne cesse d’inspirer quotidiennement des millions d’individus dans le monde entier, qu’ils soient musiciens, producteurs, djs, artistes graphiques, danseurs, promoteurs ou simples auditeurs. 

Cet atelier est composé de deux parties : 

  • Introduction à l’histoire de la musique électronique
    Diffusion du reportage Bienvenue au club : 25 ans de musiques électroniques [Arte]. 
  • Rétrospective de la scène électronique toulousaine de 1999 à 2019
    Dans cette seconde partie, la discussion s’articule autour de la scène électronique toulousaine. Cette rétrospective se focalise sur les trois années charnières des trois dernières décennies. Chaque génération est représentée par un·des intervenant·s issus du milieu toulousain. L’accent est mis sur leur contribution à l’essor et au développement de la scène toulousaine.

modération

Maxence Suty

intervenants

  • The Eternals” — Ali Allalou & Fari Allalou
    (Producteurs, DJs — Crydamoure)
  • Sophonic” — Bertrand Cortes
    (Producteur, DJ, Responsable label, Promoteur — Champ’caine Records / Récréactif-event)
  • Mangabey” — José Fehner
    (Producteur, DJ — Toytonics / Boussole Records).

Responsable de projets dans les domaines de l’art et de la musique, Gilles Andriamampianina a forgé sa carrière professionnelle sur la scène européenne en travaillant au contact de producteurs, artistes et personnalités reconnues issus de milieux culturels variés.
Après sept ans d’expériences dans la musique électronique, il crée l’agence 86’VISION pour continuer à développer et promouvoir les initiatives artistiques et culturelles au sein de la région toulousaine, tout en abordant une ouverture sur l’international.
Collaborateur régulier de Mangabey depuis ses débuts, l’objectif de ses interventions à l’isdaT est d’introduire la musique électronique et son héritage auprès des étudiant·es musicien·nes.

Autodidacte et pianiste de formation, l’artiste toulousain José Fehner développe rapidement une passion grandissante pour les synthétiseurs et autres boîtes à rythmes analogique. En 2013, il devient Mangabey afin d’unir ses deux principales influences : le jazz et la black music.
Il crée ainsi son propre style, une musique électronique mêlant sonorités afro, mélodies et improvisations propres au jazz, avec les codes d’une Chicago House plus moderne.
Le résultat se traduit par un son chaud et des compositions très riches, que l’on retrouve sur ses EP signés sur les labels Toy Tonics, Apparel Wax ou encore Boussole Records qu’il co-fonde en 2013.

Derrières leurs pseudonymes Dirty Ali et Funky Farid, les toulousains The Eternals — Ali et Farid Allalou ont participé à l’essor du mouvement french touch durant la fin des années 90. Faisant partie de l’entourage proche d’artistes tels que Alan Braxe ou Benjamin Diamond, ils sont parmi les rares producteurs à avoir signé une sortie sur le légendaire label Crydamoure fondé par Guy-Manuel de Homem-Christo du groupe Daft Punk.

Artiste aux multiples facettes, Bertrand Cortes dit Sophonic est un acteur notable du monde de la musique électronique toulousaine depuis plus d’une dizaine d’années. Inspiré par l’ascension de la nouvelle génération d’artistes de la french touch tel que Justice ou Kavinsky, il fonde avec son groupe Difuzion le label de musique Champ’Caine Records suivi des soirées How To Kill The Party en 2009.


montage audio de l’atelier

1999/2009/2019 – Une rétrospective de 30 ans de musiques électroniques à Toulouse
par L’isdaT invite Mangabey. Date de sortie : 2019.

 

tracklist

00:00:00 : Omni Trio – Renegade Snares (Foul Play Vip mix)
00:08:05 : Aphex Twin – Window Licker
00:21:00 : The Eternals – Wrath of Zeus
00:26:20 : Justive vs Simian – Never Be Alone/We Are Your Friends
00:32:30 : Glenn Astro – Love Jones (CTEPEO ’57) (Remix)
00:45:51 : Mangabey – Chicago Memory
00:52:18 : Herbie Hencock – Rock it

  • Linkedin isdat

Mangabey © Louis Derigon