Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Follow us

Dans les murs

isdaT beaux-arts

lfjdeulfihxzukftikggrrehmd

du 28 sept. au 12 oct. 2019

exhibitions

vernissage vendredi 27 septembre 2019 — 18h
palais des arts, isdaT — site Daurade
Exposition ouverte du mardi au samedi de 12h à 19h.


Le 27 septembre 2019, la promotion DNSEP 2019 de l’isdaT — institut supérieur des arts de Toulouse dévoile au palais des arts lfjdeulfihxzukftikggrrehmd, une exposition des projets de diplômes de fin de cursus.

Cinq ans d’études, six mois de travail en autonomie, 40 minutes de soutenance, voilà ce que représentent ces productions de fin d’études. Fruit d’un travail de recherche théorique et plastique, les projets de diplôme sont aussi une aventure particulière. Ils symbolisent la passerelle entre la fin d’un cursus et le commencement de nouvelles expériences.

lfjdeulfihxzukftikggrrehmd est un croisement entre les options art, design et design graphique de l’isdaT. Ce titre, dont les lettres sont jetées aléatoirement, est le reflet de leurs individualités à travers différents médiums et supports. Évènements, projections, performances, il s’agit de composer ensemble avec leurs différences une exposition stimulante.

Cette mise en espace est l’occasion d’offrir au public un panorama des créations de jeunes artistes, designers, designers graphiques.

participant·es

Socheata Aing, Morgane Alavès, Louka Azzopardi, Julie Balguerie, Guillaume Berneau, Barthélémy Cardonne, Victor Charrier, Wen Chen, Eunji Choi, Paul De Solan Bethmale, Sirima De Rességuier, Sonia Dumitrescu, Antoine Gayrard, Patrice Gogue, Lucas Jacques-Witz, Lori Marsala, Camille Martenot, Ryder Morey-Weale, Maud Pintout, Tom Rocard, Maria Savykine, Hsin-Yun Tsai, Louise Turner, Sarah Van Melick.


commissariat de l’exposition : Liza Maignan

Knowing that, knowing how.

Chaque année, l’exposition des diplômé·es permet de poser un regard sur des identités plastiques et pratiques singulières, qui se rassemblent comme une volée d’oiseaux1, avant de se séparer, collectivement ou en solitaire, vers de nouveaux horizons. Durant cinq années, ces nouvelles envolées se dessinent, se dissolvent et se reconstruisent, sous le regard d’autres figures qui tracent, elles aussi, le portrait de cette structure vivante qu’est l’école d’art. Quelques électrons libres viennent se frotter ponctuellement à ces regroupements, créant de nouvelles synergies. Comme dans une fête de famille, les avis des un·es divergent, les pensées des autres s’infusent. L’exposition lfjdeulfihxzukftikggrrehmd pourrait bien être la photographie de cette fête de famille.

Boire un café et observer depuis les marches, écouter les discussions voisines, parler dans les fêtes, danser dans les ateliers. Ces situations de rencontres génèrent autant d’échanges anodins que d’instant de co-pédagogie. À la fois envisagée comme un rite de passage vers un devenir autonome, cette exposition est aussi le reflet de ces mécanismes de transmission des connaissances, des expériences, en marge d’une forme d’expertise. Cultiver un jardin commun et se nourrir ensemble, sont des manières d’envisager l’école comme un environnement d’émancipation collective, permettant l’éclosion des formes, des gestes et des pensées partagées. À l’occasion de l’exposition lfjdeulfihxzukftikggrrehmd c’est donc un regard familier qui tente d’agencer cette collection temporaire et de faire émerger les possibles relations sous-jacentes, logées entre les œuvres. L’exposition propose une lecture non-exhaustive des pratiques de ces artistes, designers et graphistes, qui ont composé l’une des multiples identités de la grande famille du 5, quai de la Daurade.

Liza Maignan

[1] Maria Lind, Le tournant collaboratif, in Micro-séminaire Réflexions sur les pratiques curatoriales hors les murs, Parc Saint Léger, Pougues-les-Eaux, 2013, pp.81-88

Liza Maignan est titulaire d’un DNSEP design graphique 2016 de l’isdaT, où elle a développé une pratique de performance et d’édition. En 2017-2018, elle est résidente à la Cité internationale des arts de Paris avec l’artiste Antonin Detemple. Elle intègre en septembre 2018 la Sorbonne Université et, dans le cadre de cette formation, organise en co-commissariat l’exposition L’almanach des aléas à la Fondation d’entreprise Ricard (du 8 au 15 juillet 2019). En 2019, elle est assistante du commissaire d’exposition François Piron. Elle est actuellement assistante d’exposition au Palais de Tokyo pour l’exposition Futur, ancien, fugitif. Une scène française avec les commissaires : Franck Balland, Daria de Beauvais, Adélaïde Blanc, Claire Moulène, et l’assistante curatoriale : Marilou Thiébault.


évènements et performances durant l’exposition

tous les deux jours 
(avant ouverture au public)
— Maud Pintout
, Propre parcelle, tâche en cours, 
nettoyage partiel
, Palais des arts

Vendredi 27 septembre
en continu à partir de 18h
— Lucas Jacques-Witz
, total care
, cocktail
— Lucas Jacques-Witz
, Community (V.4 — Wanda), cimaise
— Louka Azzopardi et Victor Charrier, 
Rampes, mise à disposition de rampes skatables
, quais de la Daurade
— Morgane Alavès, 
Dgenres — un jeu qui dérange
, jeu de société participatif, durée d’une partie entre 15 et 45 min, alcôve gauche — cafétéria

18h30 et 19h30
— Julie Balguerie
, L’ici l’autre et le il y a, performance, 13 min, 
Le Cyclo

Mercredi 2 octobre
entre 16h et 18h
— Morgane Alavès, 
Dgenres — un jeu qui dérange, jeu de société participatif, durée d’une partie entre 15 et 45 min, alcôve gauche — cafétéria
Inscription : alavesmorgane@gmail.com 
ou présence sur place

Samedi 5 octobre
à partir de 16h30 (en continu)
— Louka Azzopardi et Victor Charrier, 
Rampes, mise à disposition de rampes skatables
, quais de la Daurade
— Morgane Alavès, 
Dgenres — un jeu qui dérange, jeu de société participatif, durée d’une partie entre 15 et 45 min, alcôve gauche — cafétéria
Inscription : alavesmorgane@gmail.com 
ou présence sur place
— Sonia Dumitrescu, 
Le lapin jaune, performance, durée variable, palais des arts

17h30
— Sirima de Rességuier, 
Le laboratoire des hypothèses, performance participative, durée variable, cafétéria

18h
— Socheata Aing
, Restauration rapide, performance, 20min, 
amphi A

Mercredi 9 octobre
entre 16h et 18h
— Morgane Alavès, 
Dgenres — un jeu qui dérange, jeu de société participatif, durée d’une partie entre 15 et 45 min, alcôve gauche — cafétéria
Inscription : alavesmorgane@gmail.com 
ou présence sur place

Samedi 12 octobre
à partir de 16h (en continu)
— Louka Azzopardi et Victor Charrier, 
Rampes, mise à disposition de rampes skatables
, quais de la Daurade

16h
— Socheata Aing
, Bien-être, performance, 3-10 min, palais des arts

16h30
— Présentation du catalogue de l’exposition par les graphistes
, cafétéria

17h30 et 18h30
— Julie Balguerie, 
L’ici l’autre et le il y a, performance, 13 min, 
Le Cyclo

  • Linkedin isdat