Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Dans les murs

isdaT beaux-arts

Jean-Baptiste Sauvage

mercredi 19 oct. 2016

lectures

conférence le 19 octobre 2016 à 18h — amphi A, isdaT beaux-arts
intervention le 20 octobre 2016, année 3 option design graphique

Les ronds rouges arrivent
En 1967, le lancement de la marque Elf sur le territoire français a donné lieu à une campagne publicitaire inédite : pendant 15 jours des ronds rouges de plusieurs mètres de diamètre étaient visibles, seuls, aux abords ou sur les futurs emplacements des stations services de cette nouvelle marque.

C’est ce moment de publicité, paradoxalement abstraite et silencieuse, qui semble intéressant, comme un point rouge sur la carte, à l’échelle 1 dans le paysage. L’idée est de travailler, d’interroger ce geste de publicitaire, hermétique aux artistes de son temps et qui pourtant nous dit quelque chose de ce qui « est dans l’air » à ce moment, une modernité, une avant-garde des formes qui circulent, inséminent, se dispersent, une typographie et des logos qui apparaitront, clonés alors dans tous les paysages français.

Les peintures in situ, que les artistes projettent sur une station abandonnée déjà identifiée font partie intégrante de ce programme de recherche, reenactment publicitaire, peintures de ruines qui trouveront leurs places dans nos préoccupations picturales actuelles.

Jean-Baptiste Sauvage, né en 1977, vit et travaille à Marseille et enseigne à l’École Supérieure d’Art et de Design de Marseille.

« L’art de Jean-Baptiste Sauvage demeure bel et bien « contextuel » dans la mesure où il s’ancre dans une réalité ou un territoire donné, y réagit ou y répond, voire les contredit. Pourtant, l’artiste s’est progressivement distancié de l’esthétique du constat de ses premières interventions in situ et premières images, au profit d’un détournement ou retournement des formes, motifs ou objets ayant capté son attention. Par cette distanciation, sa réflexion sur les idéologies et les dysfonctionnements dénotés par la formalisation et la « pictorialisation » de nos espaces de vie s’ouvre à un plus vaste réseau de renvois et de références au profit d’une vision moins fonctionnaliste mais plus esthétique, c’est-à-dire ici méditative et spéculative. » […]
Extrait du texte de Anne Giffon-Selle, pour l’exposition A.P 43° 11’ 99” N / 05° 13’ 90” E, Centre d’Arts Plastiques de Saint-Fons, 2013.

+ projection du film Les ronds rouges arrivent, 1967, 30min, Alain Boisnard

  • Linkedin isdat