Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

cycles 1 et 2

1er cycle

année 1

Le cursus en première année permet de poser les bases de la spécificité de l’enseignement en école d’art et de la pluralité des approches. Cette année est le socle de la relation théorie/pratique (méthodologie, histoire de l’art, initiation ateliers). Elle se double d’une initiation largement ouverte aux aspects les plus variés de la création contemporaine. Il s’agit autant d’apprendre et de maîtriser les bases techniques et théoriques nécessaires à l’élaboration d’un projet créatif ambitieux que de nourrir ce projet de sa propre relation au monde. Les questions les plus actuelles rejoignent celles posées à travers l’histoire de l’art dans un dialogue constructif afin de mettre en perspective l’engagement de chacun.

À l’isdaT, les étudiants suivent différents enseignements obligatoires qui leur permettront de choisir leur option dès l’année 2 :

  • un enseignement technique et pratique en atelier : dessin-gravure-couleur-sérigraphie, peinture, volume-espace, pratiques numériques, photographie, son et vidéo ;
  • un enseignement théorique : philosophie, histoire de l’art, approches du cinéma, méthodologie de la recherche, méthodologie de l’analyse et de la rédaction, et langues ;
  • des présentations collectives de travaux ;
  • des conférences, des workshops et des voyages.

Enfin, avant le bilan de fin d’année, les étudiants présentent un dossier personnel appelé « document », qui témoigne des acquis des deux semestres et reflète leurs engagements et leurs motivations à s’inscrire dans un parcours plus long. Lors de la traversée de ces deux semestres, un accent particulier est mis sur les deux enseignements de méthodologie, l’un concernant l’acquisition des aptitudes requises pour une recherche documentaire, l’autre la rédaction d’analyses d’œuvres et de textes d’intention liés à une pratique personnelle.

années 2 et 3

Le travail des trois années conduisant au Diplôme National d’Arts permet à l’étudiant de développer :

  • la connaissance et la compréhension des questionnements traversant la création artistique tant du point de vue théorique que du point de vue plastique,
  •  l’expérimentation plastique à travers la diversité des médiums,
  • La connaissance du tissu professionnel à travers stages, rencontres avec intervenants extérieurs et projets en partenariats,
  • la capacité à relever, analyser et utiliser des éléments esthétiques et conceptuels en rapport avec son propre domaine de recherche,
  • la capacité à apprécier l’enjeu du travail, à le présenter et soutenir une argumentation raisonnée,
  • l’ouverture à un champ de recherche artistique susceptible d’être exploré dans un projet personnel et par une démarche requérant un fort degré d’autonomie.

2nd cycle

En 2nd cycle, les objectifs portent sur le développement et l’affirmation d’une pratique personnelle, ses conditions de visibilité ainsi que sur l’intelligence d’une inscription artistique, historique et philosophique. Il s’agit de renforcer l’élaboration d’un parcours de pensée et de travail conduisant à l’autonomie complète de l’étudiant lors du passage du DNSEP. À ce stade, il devra être capable de développer une démarche autonome lui permettant d’intégrer des éléments nouveaux à sa recherche.

Au niveau du DNSEP sont requises les qualités suivantes :

  • capacité à réaliser des travaux plastiques témoignant d’une maîtrise de techniques et technologies acquises durant le cursus ;
  • connaissance et compréhension d’un domaine d’étude de niveau supérieur, inscrit dans un contexte de recherche, apportant la preuve de développement personnel et d’originalité ;
  • capacité à utiliser ces connaissances et cette compréhension de manière synthétique, dans un contexte élargi (sciences, espace social..) en relation avec le champ de l’art ;
  • capacité à articuler et communiquer des éléments complexes, à formaliser des positionnements incluant une réflexion nuancée quant à la situation de l’artiste dans les domaines artistiques, sociaux, politiques ;
  • développement des compétences nécessaires à la poursuite de recherches pouvant s’inscrire dans une démarche doctorale ;
  • capacité à connaître et valoriser ses savoirs et compétences dans les milieux professionnels.