Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

cours publics

Installé au cœur de Toulouse, quai de la Daurade, l’isdaT beaux-arts propose, en complément de sa mission d’enseignement supérieur, des cours publics et stages ouverts à tous. À titre d'initiation ou de perfectionnement, ils permettent d'acquérir et de développer une pratique artistique.

cours enfants et adolescents
par Florent Dubois

Les cours pour enfants et adolescents, de 7 à 17 ans, constituent un atelier de découverte de différentes techniques créatives. Après avoir acquis les connaissances de base, chacun progresse à son rythme et choisit librement son projet. Le travail est mené à son terme individuellement au sein du groupe. L’expérience vécue est une véritable démarche d’atelier qui donne envie à l’enfant ou à l’adolescent d’aller plus loin dans la découverte de la pratique du dessin, de la peinture ou des techniques plasticiennes. L’enseignement se fait par groupe d’âge.

En 2018, l’isdaT proposera des stages d’initiations et de découvertes à l’attention du jeune public pendant les vacances scolaires. Au travers d’exercices d’observation, d’interprétation, et par l’expérimentation des outils, des matériaux, du geste, il s’agira d’acquérir les bases techniques et formelles de la peinture à l’huile. Plus d’informations seront communiquées ultérieurement.

Journées Portes Ouvertes © Franck Alix, mars 2017

cours adultes
par Martine Gélis, Quentin Jouret
et Raphaël Larre

Les cours adultes proposés par l’isdaT beaux-arts initient aux techniques du dessin et de la peinture. Au travers d’exercices d’observation, d’interprétation, et par l’expérimentation des outils, des matériaux, du geste, il s’agit d’acquérir les bases techniques et formelles de ces médiums. Ces problématiques plastiques sont replacées dans le contexte historique et contemporain de l’art sous forme de cours d’histoire de l’art, de visites de musées et d’expositions. L’objectif est de permettre à chacun de s’engager dans une démarche plastique personnelle, originale et de comprendre les courants artistiques du XXe siècle jusqu’aux développements les plus récents. Certains projets individuels peuvent, s’il y a lieu, être réalisés ponctuellement dans certains ateliers techniques de l’institut : gravure, sérigraphie, photographie.

cours de Quentin Jouret
Le laboratoire graphique (pratiques du dessin)

Apprendre à dessiner, c’est apprendre à mieux voir. À voir plus lentement, plus en détail, à soulever le voile des habitudes pour interroger le monde en lui-même, dans sa richesse formelle et sa subtile composition. Premièrement, on prend le dessin au pied de la lettre : voir et dessiner, observer en détail les motifs les plus divers. Faire un portrait, dessiner un modèle venu en cours, une main, s’interroger sur la texture d’une matière, la dynamique d’une pose, le sens d’une photographie, l’étrangeté d’un rêve. Varier les outils, les supports, faire des nombreux enjeux techniques (proportion, ombre et lumière…) le point de passage vers une réactivation du regard et un jeu quotidien entre soi, la feuille et le monde. Cette base constitue un jeu renouvelé, une attitude d’atelier, faite de plaisir, de travail et de curiosité, qui nous permet de nous ouvrir aux projets créatifs les plus ambitieux.

Que ce soit par l’exploration des pratiques du dessin contemporain (présentation hebdomadaire d’artistes contemporains afin d’en comprendre la démarche et la dynamique), par la proposition de thème de travail, où la réalisation de livres d’artistes (avec un imprimeur toulousain), chaque élève est amené a développer s’il le souhaite, à partir de cet appétit initial, un projet personnel et élaboré. Une exposition des travaux permet, en fin d’année, de donner à voir aux yeux de tous la richesse et la force de cette dynamique individuelle et collective. En mars, un voyage à Paris de 3 jours est organisé pendant la foire du dessin contemporain Drawing Now.

Photographie © Quentin Jouret

cours de Martine Gélis
Peintures : aller/retour

Les peintures sont des images parmi les images : peintures réelles, photographiées, imprimées ou diffusées, elles prennent place dans nos mémoires parmi toutes les autres images. Faire une peinture c’est travailler avec, contre ou d’après ces images. Peindre avec ce qui existe déjà est notre règle du jeu : peindre avec ces peintures que nous avons vues agrandies, détaillées, démultipliées, surexposées et peindre avec celles que nous n’avons jamais vues. Nous puisons dans le réservoir de formes et d’idées que constituent l’histoire de l’art et l’actualité de l’art contemporain dans un aller et retour entre voir et peindre. Comment réactiver librement ces œuvres, que peuvent-elles encore nous apporter dans notre pratique ? Nous étudions comment les artistes contemporains revisitent l’histoire de l’art et mettons à l’épreuve nos critères de jugement et notre manière de faire, en cherchant des citations communes et des références à partager.

Voir l’original et/ou sa reproduction dans les musées de Toulouse, de la région, et d’ailleurs, dans les bibliothèques, à partir des collections en ligne des musées du monde, dans son musée imaginaire… Peindre avec, contre ou d’après : collecter, sélectionner, assembler, associer, reproduire, fragmenter, prolonger… pour une appropriation personnelle. Et aussi… La peinture est abordée d’une manière formelle et technique, en particulier pour les débutants : travail avec le modèle vivant, étude de la couleur en acrylique, gouache et aquarelle. Couleur, matière, geste, support, format sont les composantes d’une peinture et sont expérimentés pour chaque réalisation. Les questions de composition propres à l’espace pictural sont abordées et analysées à partir d’œuvres anciennes et contemporaines : cadrage, rythme, plein/vide, fond/forme.

Photographie © Martine Gélis

cours de Raphaël Larre
Le dessin vagabond

Les ateliers sont des lieux de plaisir pour expérimenter le dessin sous différentes formes. Un premier groupe est tourné vers le dessin de représentation en insistant sur le carnet dessiné et la mobilité. Sont abordés les fondamentaux et les bases par l’observation et par une acuité du regard sur le vivant avec comme objectifs de représenter ce que l’on voit.

Ces recherches dessinées sont envisagées non pas de manière académique mais avec souplesse, liberté et mobilité de façon à noter par le croquis ce que le regard constate et de façon à acquérir un dessin sans préjugé, décomplexé et pour dessiner partout où l’on se trouve.

Chaque mois est organisé de la manière suivante :

Un deuxième groupe « dessin avancé » a été créé pour penser le dessin comme démarche artistique dépassant le cadre de l’apprentissage technique. Ce groupe est fait pour ceux qui veulent aller plus loin dans une recherche personnelle. Le dessin se tourne vers des formes plus contemporaines : volumes, estampes, dessins, photos, vidéos, dessins animés, performances, écriture, édition, son, etc. En fin d’année, ces différents projets sont exposés et un voyage culturel et dessiné à l’étranger est organisé.

Photographie © Franck Alix, mars 2017
  • calendrier
  • inscriptions : à partir de mi-juin (dans la limite des places disponibles)
  • cours 2017-2018 : du 2 octobre 2017 au 29 juin 2018 (hors vacances scolaires)